Communauté d'Agglomération du Grand Villeneuvois

Transports

Les bus de l’Agglo deviennent 100 % gratuits

Plus besoin de ticket ! Le réseau de transport Élios de l’Agglomération est devenu entièrement gratuit sur l’ensemble du Grand Villeneuvois. Une expérimentation testée jusqu'en 2019. 50 000 habitants sont concernés.

L’Agglo y pensait… elle l’a fait ! Dans quelques jours, les habitants sont invités à laisser la voiture au garage pour tester la gratuité des transports en commun. Le réseau de bus, na-vettes, autocars et vélos passera en libre accès sur le territoire du Grand Villeneuvois.
Un petit « bonjour » au chauffeur et c’est tout. Pas besoin de mettre la main au porte-monnaie, ni d’oblitérer son titre de transport : l’Agglo veut faire aimer le bus et optimiser la mo-bilité des habitants du territoire. Pour quelles raisons ? La première, toute simple, est que le contrat avec le délé-gataire actuel s’achève en 2019. Alors que le réseau a atteint sa vitesse de croisière, elle a vu l’occasion de tester la gratuité et de la pérenniser le cas échéant, en connaissance de cause. Elle rejoindrait en cela une trentaine de villes françaises qui l’ont instauré, avec succès.

[soustitre]« Sans augmenter les taxes ou les impôts »[/soustitre]

La deuxième raison, économique, est qu’elle peut se le permettre. Grâce
à la maîtrise du budget Transport et Mobilité, elle réalise chaque année des investissements comme l’aménage-ment d’aires de co-voiturage, l’achat de vélos ou encore le renouvellement de bus. Des bus qui, pleins ou vides, lui coûtent la même chose : autant donc qu’ils soient emplis de passagers. Par ailleurs, la vente des tickets (aux tarifs très attractifs : abonnement sco-laire à 15 €/an, pass sociaux, navettes gratuites…) ne représente que 4 % des recettes ; un faible pourcentage, facile-ment compensable. « Sans augmenter les impôts », insiste le Président de l’Agglo Patrick Cassany, « nous pou-vons redonner du pouvoir d’achat aux habitants du territoire, contribuer aux déplacements propres de demain, sans faire payer deux fois les entreprises qui prennent en charge une partie du coût pour leurs salariés. L’action en vaut la chandelle », affirme-t-il.

[soustitre]Laissez-vous transporter…[/soustitre]

Concrètement, le samedi 7 avril, marquera le jour officiel de démar-rage de l’opération. Dès 10h, des déambulations de compagnies se dérouleront en centre-ville autour du thème de la mobilité tandis que deux minibus, stationnés sur le parvis de Sainte-Catherine et devant la tour de Paris, serviront de lieu d’information sur les lignes et leurs horaires. Car si la révolution vient de la gratuité, le service se veut toujours aussi sérieux et qualitatif.
Le seul changement est l’augmenta-tion de la fréquence de passage de la « ligne 1 », cette ligne principale du réseau qui relie le Pôle de Santé
à Bias, et qui prendra le surnom de
« navette » puisqu’elle se substituera à celle qui faisait le trajet parc expo/centre-ville. Passage toutes les 15 min. en heures de pointe, 25 en heures creuses. Sa petite sœur, la navette boulevards qui dessert centre-ville et services publics est bien maintenue. Un départ toutes les 15 min.

[-][/-]
[titre]Élios, c’est...[/titre]
[b]5 lignes principales[/b] qui desservent les communes de Pujols, Bias et Villeneuve-sur-Lot ;
[b]21 lignes secondaires [/b]dédiées aux scolaires et utilisables
par tous ;
Un service de [b]location de vélos [/b];
[b]« Élios à la Demande » [/b]qui dessert les 19 communes de l’Agglo. Il suffit juste de réserver son trajet la veille au 0809 108 088.
[-][/-]

Pays d'art et d'histoire

Les Rendez-vous de mars à août 2018

Le programme de mars à août 2018, "Rendez-vous Grand Villeneuvois", est enfin disponible. Une nouvelle programmation éclectique à découvrir sans tarder…

Cette nouvelle édition des rendez-vous du Pays d’art et d’histoire a été concoctée pour tous les curieux de l’architecture et du patrimoine. A pied, en canoë, en barque, enchantés, racontés, ludiques… les parcours, les ateliers et les visites dépoussièrent une fois de plus le patrimoine !

De nombreuses actions vous attendent ainsi avec des thématiques renouvelées : nocturnes, parcours urbains, clé des champs, ateliers « safari », « visages-façades »… Une cinquième édition du concours photo débutera le 1er août autour de la commémoration de la Grande Guerre. Les bords de Lot seront particulièrement à l’honneur avec l’aménagement d’une nouvelle promenade à Villeneuve-sur-Lot. Enfin, la restauration des peintures murales de Sainte-Foy de Pujols sera à suivre durant l’année avec un programme spécifique à venir.

Alors, n’attendez plus, téléchargez le programme ou procurez-vous - début mars - la plaquette éditée, disponible dans de nombreux points de distribution du département (lieux culturels, offices de tourisme…).

[blank:http://www.la-rainette.fr/pdf/20180228-_printemps2018.pdf]>>> Téléchargez le programme au format pdf
[img:img/20180305-pah-mars-aout-2018.jpg,leftt,Pays d'art et d'histoire programme mars 2018][/blank]

Berges du Lot

Aménagement d’une promenade

Redonner au Lot une place de premier plan, est un des objectifs de l’Agglomération. Afin de réaliser des aménagements cohérents et complémentaires, la CAGV a lancé une étude concernant l'aménagement des bords du Lot sur les 7 communes qui bordent le Lot, : Bias, Casseneuil, Fongrave, Le Lédat, Saint-Etienne-de-Fougères, Sainte-Livrade-sur-Lot, Villeneuve-sur-Lot. La Commune de Villeneuve-sur-Lot est la première de ces communes à se lancer dans un projet d'envergure.

Ce premier chantier d’aménagement concerne la partie située entre le club d’aviron villeneuvois et les anciennes écluses sur la rive gauche de la Bastide. Cet ancien chemin de halage sera transformé en promenade praticable de 750 mètres permettant de relier à pied le boulevard Danton et la rue Crochepierre. Passant sous les ponts, cette promenade ombragée dispose d’une vue imprenable sur les monuments de la rive droite, tels que la Halle Lakanal ou le musée de Gajac.

Les travaux consistent en la création d’un chemin en béton dont la largeur variera en fonction de l’espace et sera plus ou moins près de l’eau. Ce cheminement sera accompagné de la réalisation d'espaces visant à canaliser les eaux de sources et pluviales. Les abords de la base nautique seront également réaménagés avec notamment la mise en place de revêtement en stabilisé, la création d'un bâtiment d'accueil pour l'aviron, la reprises des espaces verts, ainsi que la mise en place de bancs et gradins.
Six panneaux pédagogiques compléteront l’ensemble dès le printemps, grâce à une collaboration avec le service Pays d’art et d’histoire qui expliqueront les lieux et l’historique de l’activité fluviale comme le fonctionnement de l’écluse ou la création de la halle.

Prévus pour une durée d’environ 3 mois, ce chantier d’un montant total de 430 000 € est en partie subventionné et sera réalisé en collaboration entre les services municipaux de la ville de Villeneuve-sur-Lot et l’entreprise Eurovia. Des travaux d’élagage ont déjà transformé les lieux et ont fait réapparaître les terrasses et balcons des maisons à encorbellement, typiques de la vallée du Lot.
  Lire la suite >>>

Pouvoir d’achat

Le coût de l’assainissement en baisse

[b]Mercredi soir, les élus communautaires ont validé le choix d’un nouveau délégataire de service public d’assainissement collectif. Au 1er janvier 2018, sur la facture des abonnés, la part de l’assainissement va baisser de 13 %.
[/b]
[u][b]En préambule[/b][/u]

Sur une facture d’eau domestique, la part de l’assainissement collectif représente près de la moitié du coût total pour les abonnés. Pourquoi ? Parce qu’il nécessite de grosses installations de traitement des eaux usées (à Villeneuve : les stations d’épuration de Massanès et Virebeau traitent 1,87 million de m³ par an, dont 708 000 m³ d’eaux pluviales) ainsi que tout le réseau qui permet de le gérer.

[u][b]Deux éléments de contexte[/b][/u]

- Jusqu’à présent, pour l’assainissement des communes de Villeneuve-sur-Lot, Bias et Pujols, l’Aggomération disposait d’un contrat avec la société Véolia, contrat qui arrive à terme au 31 décembre 2017. *

- En parallèle, la loi NOTRe du 7 août 2015, a transféré la compétence « Assainissement » aux intercommunalités. L’occasion pour l’Agglomération de se reposer la question de la pertinence du mode de gestion, puis éventuellement, de lancer un nouvel appel d’offre.
Objectif principal : obtenir une baisse du prix de l’assainissement pour les usagers.

[u][b]Le choix du délégataire[/b][/u]

Trois entreprises ont répondu à l’appel d’offres de l’Agglomération du Grand Villeneuvois. Elles ont été auditionnées, leurs propositions étudiées, comparées. Au terme de cet examen, le Président a fait le choix du délégataire répondant le mieux aux critères fixés, la société Agur.
Agur, dont le siège est au Pays basque, gère déjà l’eau et l’assainissement de plusieurs villes moyennes, principalement dans le sud-ouest de la France.
Ce choix a été approuvé à l'unamité des conseillers lors du Conseil communautaire du mercredi 8 novembre.

[u][b]Les intérêts de l’offre[/b][/u]

> L’offre de ce délégataire permettra de faire baisser le coût de l’assainissement sur la facture des abonnés au 1er janvier 2018. Une facture qui devrait baisser encore, à l’issue du choix d’un nouveau délégataire de service public pour la gestion de l’eau potable, et la négociation à la baisse des tarifs pour les habitants.

[b] Part assainissemen[/b]t
Au 1er janvier 2017, avec l’actuel délégataire : 1,431 €/m³ HT
Au 1er janvier 2018, avec le nouveau délégataire : 1,027 €/m³ HT

[img:img/20171109-tableau-assainissement-500.jpg,,assainissement en Villeneuvois]


[b]Soit une baisse non négligeable du montant total de la facture eau/assainissement de l’usager. Pour une consommation de 120 m³ : 52,67 € en moins ![/b]
> Le délégataire s’est par ailleurs engagé à ouvrir une agence en centre-ville de Villeneuve afin que les abonnés puissent avoir un contact direct avec les représentants de la société, ce qui était une demande expresse du Président de l’agglomération.

[b]Quelques chiffres[/b]

L’assainissement sur les communes de Villeneuve, Bias et Pujols représente :
[b]- Abonnement[/b]
. 13 050 abonnés
. 1 200 000 m³ facturés

[b]- Canalisations :[/b] 298 km de réseau des eaux usées

[b]- Refoulement :[/b]
. 11 250 branchements
. 4 425 grilles avaloirs

[b]- Installations[/b]
. 2 stations d’épuration Massanès : capacité de 47 000 équivalents habitant (EH) et Virebeau : capacité de 20 000 équivalents habitant (EH) de type boues activées.

> Traitement de 1,87 million de m³ par an.
> 2 377 tonnes de boues valorisées en compostage.
. 27 postes de relèvement.

[b]Rappel des étapes[/b]

[list]Janvier 2017 Désignation du cabinet « Gétudes consultant » en tant qu’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage pour la gestion, l’exploitation et l’analyse du projet
15 mars 2017 Choix du mode de gestion par le conseil communautaire : délégation de service public (DSP)
4 avril 2017 Lancement d’une procédure d’appel public afin de mettre en concurrence différents délégataires
Juin 2017 Ouverture et analyse des offres reçues
8 novembre 2017 Validation du choix du Président l’Agglo par le Conseil communautaire[/list]


[i]* Pour les autres communes de l'Agglomération, la CAGV a délégué cette compétence au Syndicat départemental d’adduction d’eau potable et de l’assainissement du Lot-et-Garonne, Eau47. [/i]

  Lire la suite >>>

Conservatoire Béla Bartók

Concert des Lauréats : retour en images

Le conservatoire intercommunal du Grand Villeneuvois a mis à l'honneur les élèves ayant obtenu leur examen de fin de cycle, lors d’une soirée spéciale, le samedi 21 octobre à 20 h 30, au Théâtre Georges-Leygues. Une reconnaissance pour ces jeunes musiciens et danseurs, après 4 ans de travail quotidien.

Au total, 35 lauréats de fin de cycle en musique et 10 en danse, ont reçu leur diplôme des mains du Président de l’Agglomération, Patrick Cassany et de Béatrice Delléa, conseillère déléguée à l'enseignement artistique. Un diplôme dorénavant reconnu au niveau national, à la suite du classement de l’école en Conservatoire, fin 2016.

Lors de la soirée, les élèves lauréats ont donné un bel aperçu de leurs talents. Les classes CHAM et les orchestres à l'école étaient également invités à se produire, une grande première pour certains.
La direction artistique de la soirée a été confiée à Delphine Goudin l'un des professeurs du Conservatoire. Inspirée par le compositeur Béla Bartók, qui a donné son nom au Conservatoire, l’équipe pédagogique a souhaité mettre à l’honneur le folklore slave.

[img:img/laureats/20171024-laureats-conservatoire-2017-500.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Laureats-01.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/danse-03.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/danse-04.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Musiciens-01.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Musiciens-02.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Musiciens-03.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Musiciens-04.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Musiciens-05.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Musiciens-06.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Orchestre-01.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Laureat-01.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Laureat-02.jpg,left,Concert des Lauréats au conservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Laureat-03.jpg,left,Concert des Lauréats auonservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Chorale-01.jpg,left,Concert des Lauréats auonservatoire Bela Bartok]

[img:img/laureats/Chorale-02.jpg,left,Concert des Lauréats auonservatoire Bela Bartok]
  Lire la suite >>>

Urbanisme

Une grange à déclarer ?

Une bonne nouvelle pour les propriétaires de granges ou de bâtiments agricoles à caractère patrimonial. Le Pôle Urbanisme de l’Agglomération, dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi), est en train d’identifier les bâtiments qui pourraient faire l’objet d’un changement de destination agricole en habitation. Une opportunité pour ceux qui auraient, en projet futur, de réhabiliter une ancienne grange en pierre ou un ancien séchoir à tabac pour en faire un logement…
Cette possibilité, offerte par le Code d’Urbanisme, présente deux avantages. Le premier : celui de préserver les anciens bâtiments caractéristiques de nos paysages agricoles. Le deuxième, et non des moindres, est de permettre de créer des logements à la campagne, ce qui sera de plus en plus difficile avec l’évolution des réglementations en matière de développement durable, de respect des paysages et de l’agriculture.

A noter : la déclaration du bâtiment est un préalable indispensable et repose sur une démarche volontaire des propriétaires. Si elle donne la possibilité, prochainement ou dans le futur, de créer un logement dans ces bâtiments, la réalisation est n’est pas obligatoire. Dans tous les cas, elle est sans conséquence fiscale sur l’imposition des bâtiments.
Les propriétaires ont jusqu’au mois d’octobre 2017 pour se faire connaître auprès du pôle Urbanisme et Habitat, 05 53 49 66 80.

L’agglomération compterait plusieurs centaines de bâtiments de caractère en désuétude sur l’ensemble des 19 communes.
  Lire la suite >>>

Artisanat et industrie

Du terrain pour les entreprises

C’est un fait : les investissements industriels reprennent sur le Villeneuvois. De nombreux projets voient le jour et vont nécessiter de disposer d’espace pour s’implanter. La CAGV mène à ce titre une action volontaire d’acquisitions foncières.

Offrir aux entreprises locales les meilleures conditions possibles pour pérenniser et développer leur activité, tel est le rôle des collectivités locales et plus particulièrement de l’Agglo, compétente en matière de développement économique. Parmi les différents leviers sur lesquels elle peut agir, la gestion de l’espace foncier est un des plus efficaces. Par la création de Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) elle acquiert des terrains qu’elle aménage et revend aux porteurs de projets.
Et les besoins sont déjà nombreux.

Sur la ZAC du Villeneuvois, créée en 2006, il ne reste plus qu’1,5 ha disponible. Cette zone de 23 hectares, qui a permis l’installation de 19 entreprises et 300 emplois, il faudrait donc l'agrandir. Des terrains sont disponibles entre la zone d'activités et la route de Tournon. La CAGV a acheté une dizaine d'hectares sur l’avenue Henri Barbusse, face à la ZI de La Barbière. Idem à Sainte-Livrade où la zone de Nombel devrait, elle-aussi, s’agrandir sous peu de 2 ha.

À l’échelle de l’agglomération, la CAGV gère aujourd’hui 15 zones d’activités qui s’étendent sur plus de 180 hectares. Sur la commune de Villeneuve pour les 10 ans à venir, les besoins supplémentaires ont été estimés à 2 hectares par an. Une étude a été confiée à la SEM 47 pour identifier les terrains disponibles. Ainsi, 2M€ seront investis jusqu'en 2020 afin d’acquérir les terrains nécessaires à ces opérations foncières.
  Lire la suite >>>

L'hebdo radio du Grand Villeneuvois
La rainette
Achetez en Villeneuvois Rejoignez-nous sur Facebook
Mentions légales
Communauté d'Agglomération du Grand Villeneuvois - 24 rue du vieux pont - 47440 - Casseneuil
Tel: 05.53.71.54.81 - Fax: 05.53.40.16.55 - contact@grand-villeneuvois.fr